13 juillet 2012

Poétique de la ville

La cartonnerie vue par un poète, ça donne quoi ?


Poème de Mohamed Dib déclamé à l'écrit par le comédien Hervé Agnoux dont vous pouvez découvrir le travail ici. Poème d'une ligne, d'un trait qui amène le lecteur à parcourir et ressentir La Cartonnerie en longeant ses murs, texte qui déconnecte autant par cette expérience physique particulière que par le voyage auquel il nous invite.

La photo d'Hervé

"J'aime bien faire des photos assez générales où chaque élément s'harmonise
avec son aspect propre. Des photos qui ne racontent pas qu'une seule chose,
quoi. (je sais bien qu'on ne doit dire qu'une seule chose à la fois
normalement, mais je trouve ce principe abusif). Ici on voit les immeubles, la
cartonnerie, le ciel. Dans le ciel, des nuages ; dans les immeubles, des
volumes ; dans la Cartonnerie, les potagers. (et dans le potager on distingue
même la silhouette de Corentine)."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire