4 novembre 2016

Immersion à la Médiathèque



Dans le cadre du projet « Réveil du viaduc », nous avons mis en place un temps de diagnostic partagé. Pour affiner notre diagnostic, il était important pour nous de nous immerger dans chaque institution du secteur pour comprendre comment ce viaduc est habité, par qui, pourquoi ? Quelle temporalité d’usages ? Quelles pratiques ? C'est ainsi que nous avons fait des temps d'immersion à l'Ecole Vittone, la gare Carnot et la médiathèque Carnot. L'enjeu était de se mettre à la place de l'usager et de comprendre son quotidien.

Pour l’immersion à la médiathèque les enjeux étaient multiples. Nous voulions tout d’abord nous placer du côté des usagers, observer leurs pratiques, noter leurs provenances, leurs lectures, la fréquence de leurs venues… En somme, dresser un portrait de la population drainée par la médiathèque pour comprendre son rayonnement et sa place dans le quartier. Ensuite, pour nous, la compréhension de cet équipement allait bien au-delà de son simple usage, c’est pourquoi, il était aussi important de s’immerger au cœur de son fonctionnement, de son équipe et de ses actions internes/externes.

C’est ainsi que nous avons mis en place une semaine en résidence, du 05 au 11 octobre 2016, armées d’un carnet, stylos, feutres, appareil photo, dictaphone. Le temps d’une semaine, l’idée était de tout capter, noter, dessiner, interviewer pour rendre visible l’activité de la médiathèque cachée dans l’ombre du viaduc.

Nous avons ainsi élaboré une immersion plurielle, composée de portraits. Portraits des membres de l’équipe avec des interviews. Portraits d’usagers par le dessin. Portraits de l’espace par la photographie. Ces portraits s’entremêlent et se répondent pour former ensemble un portrait de la médiathèque. Un portrait loin d’être exhaustif, mais il constitue une vision et tente par la multiplicité des outils utilisés de mettre en lumière la diversité des usages, des activités, des facettes de la médiathèque et du métier de bibliothécaire, aujourd’hui méconnu. Une immersion qui met en évidence une obsolescence de l’espace actuel qu’offre l’édifice, une question se pose alors, comment repenser l’espace de la médiathèque Carnot?

 


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire