15 octobre 2015

EN GARE ! Workshop à la gare de Carnot


EN GARE ! La Cité du design nous confie l'animation d'un workshop de deux jours auprès des étudiants en post-diplôme design de l’École Supérieure d'Art et de Design de Saint-Étienne. La gare de Carnot a été sélectionnée pour devenir un laboratoire de la gare de demain. Dans le cadre d’un conventionnement Cité du design / SNCF, 5 étudiants du post-diplôme design de l’ESADSE sont amenés à développer des scénarios de transformation de la gare, en interaction avec ses usagers. La Cité du design et l’équipe pédagogique du post-diplôme design proposent l’organisation spécifique d’un workshop pour amorcer une phase de terrain au plus proche du lieu et des usagers.
Deux journées intenses qui doivent permettre aux étudiants d’avancer dans leur enquête, de formaliser des pistes d’idées/ projets et de concevoir des protocole d’observation et d’échange opérants.

LA FORME IMAGINEE
Nous proposons deux jours de brainstorming créatif avec une forte dimension expérimentale. Cette temporalité permet de travailler avec une forte intensité ; pour l’équipe il s’agit d’occuper, d’habiter les lieux, d'expérimenter un espace d’enquête collaboratif et ouvert dans les anciens guichets. Ce temps fort permet d’intégrer les usagers à différents moments en s’appuyant sur les rythmes urbains. Les propositions s’imposent avec souplesse pour trouver une place dans le quotidien des usagers. Il s’agit d’éprouver comment le travail en situation alimente la dynamique de l’enquête sans l’arrêter. Le bureau de la SNCF et l’affichage lié, sera un support de la réflexion en cours ; une exposition en mouvement sur laquelle chacun pourra inter-agir. Le workshop doit permettre d’alimenter l’enquête mais son sens premier est bien de mettre les étudiants dans une bonne direction pour qu’ils puissent ensuite poursuivre et approfondir.

Jour 1 : Stop à la bibliothèque de Carnot voisine où nous établissons notre bureau et concevons nos outils de mise en partage et d'organisation de l'enquête collective. Accueil chaleureux de l'équipe de la bibliothèque. Un pas de côté pour retisser des lieux avec les acteurs du territoire.
On part des compétences, outils, questionnements, idées, envies de chacun pour composer un tableau d'enquête collaboratif. On propose une approche de la gare via un angle d'approche spécifique tiré au sort (lumière, interface, frontière, flux, déchets...). Des cartes mentales synthétises les données et sont présentées devant le groupe. Retour ensuite au tableau pour recomposer une analyse collective et redéfinir les fil de l'enquête... Nous terminons en plein accouchement... La nuit portera conseil.


 Jour 2 : On commence autour du tableau. ça y est. ça s'éclaircit ! Aujourd'hui on cherche à développer le travail d'enquête auprès des usagers. On teste : demander son chemin, demander aux voyageurs de réaliser des cartes mentales, réaliser des portraits, interroger sur les pratiques.
Pour le repas nous retrouvons les interlocuteurs de l'AREP (filiale de gare et connexion commanditaire de l'étude). Discussion sur les tendances actuelles des gares qui intègrent des services plus que des commerces. Discussion sur la complexité du travail collaboratif autour des gares, comme ici où la gare est aux croisements de nombreux acteurs et projets...
14h. Retour à la gare ou nous rencontrons les gestionnaires des sites / gares de la Loire, une vingtaine. Complexe la gestion de gare sans présence humaine ! La gare se dégrade vite depuis la fermeture du guichet. On investit la gare et ses anciens guichets. Toutes les 2 minutes quelqu'un entre... Cela inspire une méthodologie nouvelle : réouvrir les guichet pour savoir ce que viennet (encore) chercher les gens !
Nous quittons le groupe en fin de journée. Ils semblent s'etre approprié le tableau de bord, une petite grille d'entretien s'esquisse pour les portraits voyageurs, d'autres outils sont aussi esquissés !
Bon courage aux 5 designers qui ont un sacré défi à relever !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire